La panthère de Cartier

Jeanne Toussaint par Paul César Helleu. Elle arbore le chapeau "noix de coco" de Coco Chanel

Du chic, de la séduction, une volonté dure comme le platine, de l’audace, du talent et un style unique. Jeanne Toussaint avait tout cela. Belge née en Flandre à la fin du XIXe siècle, elle fuit son pays à 16 ans et connaîtra un destin incroyable, maîtresse de Louis Cartier, puis nommée à la tête de cette prestigieuse maison.
Je me suis lancée avec bonheur dans la lecture de « La Panthère », de Stéphanie des Horts. Ecrit à la première personne, ce roman/portrait biographique nous fait revivre une destinée émouvante et palpitante. L’occasion d’une plongée dans le monde de la haute joaillerie de l’entre-deux-guerres – Cartier et ses bestiaires fabuleux -, où l’on croise quelques figures inoubliables, de Proust à Scott et Zelda Fitzgerald, de Cocteau à Coco Chanel, de Barbara Hutton à Cécile Sorel… un autre bestiaire, animé celui-là ! Quelques coquilles et approximations à déplorer , hélas (Francine Weismuller ou au lieu de Weisweiller, par ex.) On voyage, on rêve et on s’emballe néanmoins au fil de ces 297 pages, avec notre héroïne, dont la princesse Bibesco disait qu’elle « parfumait les diamants ».
(Editions J C Lattès, 2010)

1 commentaire

  1. merci mademoiselle pour votre joli papier sur Jeanne, je le decouvre deux ans après … j’espere qu’il n’est pas trop tard pour vous remercier. j’adore ce portrait de Jeanne que vous avez choisi pour illustrer votre propos.

    Si vous voulez vous connecter sur ma FB, vous serez avertie de la sortie de mon prochain livre sur Rita Hayworth.

    mille mercis

    stephanie des horts

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s