Jean genie

Marithé et Françoise Girbaud, printemps/été 2011

Ah, le jean ! Il en a parcouru du chemin, depuis la toile de Nîmes et les premiers futes surpiqués, raides comme du carton, arborés par les pionniers de l’Ouest, le vrai. Il s’est un beau jour moulé aux fesses de Marilyn, remportant ainsi, d’un coup, ses galons de sexytude. Le jean se plie depuis des années à toutes les créations, des plus basiques au plus couture. S’il s’est démocratisé, un jean de marque se négocie autour des 150 à 200 €, ce qui n’est pas rien. Et puisqu’on en parle dans l’actu, pour ne pas ajouter à la pollution ambiante, autant privilégier les jeans bruts et sombres, en tout cas traités de manière éthique, ainsi que le font Marithé et François Girbaud, défricheurs de la tendance denim depuis toujours. Car le délavage et les marques d’usure préfabriquées sont désastreuses pour l’environnement. La solution? Acheter la meilleure qualité (les jeans en coton japonais) et porter son modèle favori afin qu’il se patine naturellement. C’est cela aussi, le jean génie!
www.girbaud.comeu.7forallmankind.comwww.esprit.bewww.diesel.com

 

7 renouvelle la veste en jeans, 7 For All Mankind (349 €)
L'Esprit jeans infusé dans l'eau de toilette Jeans Style pour elle et pour lui (resp. 25 et 15 € les 30 ml)
Diesel Fuel for Life femme, édition été 2011 habillée de denim

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s