La féline

Divinement élégante, la muse de M. Dior, Mitzah Bricard (copyright Dior)

Tâchez de vous souvenir de l’époque où les imprimés bêtes – léopard, panthère, zèbre, voire girafe – étaient connotés « femme de mauvaise vie » ou alors bons pour les vamps sur papier glacé. Impossible: c’était il y a longtemps, si longtemps…
Devenus mainstream, ils reviennent désormais régulièrement au coeur de la fashion. Et même en cosmétique.

Lash Queen Feline Blacks

En témoigne la collection de mascaras Lash Queen d’Helena Rubinstein (Feline Blacks allongeant, Waterproof tenue 24h et, le dernier-né, Fatal Blacks volumateur).
Preuve aussi avec la magnifique palette Mitzah de Dior, hommage à Mitzah Bricard, l’élégantissime muse du Maestro. L’imprimé fétiche de la belle Mitzah était précisément le panthère, qu’elle portait avec panache et audace dans les années 1940. Le motif animalier est une constante chez Dior, depuis la collection haute couture de 1947, baptisée « Jungle & Africa ». Il se réinvente dans les vêtements, les accessoires et les bijoux, dont la très belle montre D de Dior Mitza au cadran pavé de laque noir et serti de saphirs jaunes. A défaut de l’arborer au poignet, on peut s’offrir la palette, à condition de faire un saut en France, car elle n’est hélas disponible que là-bas, dans les boutiques Dior, en édition limitée et numérotée (92 €).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s