Crépuscule

5 août 2012 § Poster un commentaire

De Michael Cunningham, j’avais adoré Les Heures, un roman superbe qui entremêle trois destins de femmes, dont l’une, une certaine Virginia Woolf. Le livre avait fait l’objet d’une adaptation au cinéma (The Hours de Stephen Daldry avec e.a. Nicole Kidman) aussi réussie que l’ouvrage lui-même, chose plus rare qu’une perle dans une huître. L’autre exemple qui me vient spontanément à l’esprit est Expiation (« Atonement ») d’après l’éblouissant roman éponyme de Ian McEwan (film de Joe Wright avec Keira Knightley et James McAvoy).
Revoici Michael Cunningham en pleine forme. Crépuscule nous transporte au coeur d’un New York ténébreux, dans le loft d’un couple de quadragénaires, Peter et Rebecca Harris. Chacun porte en lui le poids d’un passé familial qui les a façonnés et continue de les définir au quotidien.
Lorsque débarque Mizzy, le jeune frère de Rebecca, bien des certitudes vont voler en éclat dans le sillage de son charme vénéneux.
Longtemps après que l’on a tourné la 300e et dernière page, l’histoire et ses personnages si humains continuent de nous hanter… Sans doute est-ce là précisément la définition d’un bon livre?
Crépuscule, Michael Cunningham, traduit de l’américain par Anne Damour, éd. Belfond (env. 25 €).
www.belfond.fr

Tagué :, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Crépuscule à bioutibox.be.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :