Pour le pire et le meilleur?

Pour un premier roman, cela dépote! Plan de table de l’Américaine Maggie Shipstead déboulonne moult institutions -le mariage, le couple, la famille… Lorsque le vernis des apparences craquelle, ce n’est pas joli, joli.
Snobisme, turpitudes, déceptions, douleurs d’amour propre, la famille Van Meter entre en zone de turbulences au moment de marier Daphné, la fille aînée du couple Winn-Biddy.
plan de tableAvec un réel sens de la formule, une plume allègre et un goût prononcé pour les situations douces-amères, l’auteur nous entraîne sur l’île de Waskeke, en Nouvelle-Angleterre, le temps des derniers préparatifs du mariage. On jubile à mesure que va crescendo la lecture de cette comédie de moeurs grinçante qui a le don de toucher juste, si juste.
Plan de table, Maggie Shipstead, éd. Blefond, 2012 (417 pp.) – www.belfond.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s