Hollywood Babylone

3 mai 2013 § Poster un commentaire

Jayne Mansfield à Beverly Hills, avril 1957

Jayne Mansfield à Beverly Hills, avril 1957

Je viens d’achever une lecture édifiante et qui procure un plaisir un rien… coupable.
L’auteur, le mythique Kenneth Anger, auteur de films, enfant-acteur et petit-fils d’une costumière de cinéma, moque les tabloids et la gutter press chers aux medias anglo-saxons dans son brûlot vintage et fascinant, Hollywood Babylone.
Interdit de publication et introuvable en français depuis sa parution à Paris, en 1959, chez Pauvert (et rapidement épuisé, comme on l’imagine), le livre happe son lecteur dès les premières lignes pour ne plus le lâcher au fil de ses 300 pages illustrées (photos issues de la collection personnelle de l’auteur).
Le ton n’y est pas étranger, mêlant à un style direct, mordant, ironique et sans fioritures, les détails les plus sordides des affaires criminelles qui ont à la fois endeuillé et réjoui le petit monde de Hollywood et ses échotiers.
Du viol perpétré par Fatty Arbuckle sur la personne d’une starlette au suicide d’une Judy Garland vieille et bouffie, de Lana Turner et son amant poignardé aux orgies d’Erich von Stroheim, le Silver Screen en prend pour son grade.
« Hollywood Babylone », Kenneth Anger, éd. Tristram, coll. Souple (11,95 €)

Tagué :, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Hollywood Babylone à bioutibox.be.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :