Dauman, « one-man agency »

8 novembre 2014 § Poster un commentaire

John et Jackie Kennedy traversent Manhattan en triomphe après l'élection présidentielle. Photo Henri Dauman

John et Jackie Kennedy traversent Manhattan en triomphe après l’élection présidentielle. Photo Henri Dauman

On redécouvre avec bonheur le photographe Henri Dauman à la faveur d’une exposition parisienne (*). Ses clichés nous rappellent qu’il était un maître du noir et blanc, avec un regard extrêmement cinématographique sur la ville et ses habitants, de la 5e Avenue au Bronx.

Arthur Miller et Marilyn Monroe en 1959, sur le tournage de Certains l'aiment chaud. Photo Henri Dauman

Arthur Miller et Marilyn Monroe en 1959, sur le tournage de Certains l’aiment chaud. Photo Henri Dauman

Sans savoir qu’elles sont signées Dauman, on connaît nombre de ses prises de vue, classiques, voire mythiques, comme ce portrait de Marilyn Monroe appuyée contre son cher Arthur Miller, sur le tournage de Certains l’aiment chaud, en 1959.

Andy Warhol, la Brillo box et les conserves de soupe Campbell, soit les ingrédients du Pop Art. Photo Henri Dauman

Andy Warhol, la Brillo box et les conserves de soupe Campbell, soit les ingrédients du Pop Art. Photo Henri Dauman

Celui d’Andy Warhol, avant la gloire, en 1964, à demi-caché derrière une Brillo Box. Ou ce splendide profil de Jean Seberg, à Long Island.

Jean Seberg à Long Island, New York, en 1963. Photo Henri Dauman

Jean Seberg à Long Island, New York, en 1963. Photo Henri Dauman

Yves Saint Laurent en 1958 sur la 5e Avenue. Photo Henri Dauman

Yves Saint Laurent en 1958 sur la 5e Avenue. Photo Henri Dauman

On reste saisi devant un tout jeune Yves Mathieu Saint Laurent, sur la 5e Avenue en 1958, un après le décès de Christian Dior, alors qu’il est le plus jeune couturier sur la place de Paris. Jane Fonda se dédouble pour le plaisir des yeux.

Double Jane Fonda, double plaisir des mirettes. Photo Henri Dauman

Double Jane Fonda, double plaisir des mirettes. Photo Henri Dauman

Emotion devant cette photo poignante de Jackie Kennedy, très digne, entourée de ses deux beaux-frères, lors des funérailles du président JFK en 1963 (plus bas).
Les tirages d’Henri Dauman ont fait la une des plus grands quotidiens et magazines de l’époque, témoignant d’un demi-siècle d’histoire et de bouleversements politiques, sociaux et économiques. Si ce photographe parisien, né en 1933, est passé à côté de la notoriété, c’est qu’à la célébrité il a toujours préféré son indépendance et sa liberté. Il se définissait comme une « one-man agency ». Bravo, l’artiste !

henri-dauman-the-manhattan-darkroom-iena« The Manhattan Dark Room » au Palais d’Iéna, jusqu’au 4 décembre. Entrée gratuite.
www.manhattan-darkroom.com

Entourée de Bob et Ted Kennedy lors des obsèques du président JFK en 1963. Photo Henri Dauman

Jackie entourée de Bob et Ted Kennedy, lors des obsèques du président JFK en 1963. Photo Henri Dauman

Tagué :,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Dauman, « one-man agency » à bioutibox.be.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :