Ode à Misia

20 février 2015 § Poster un commentaire

Coco Chanel (à g.) sur la plage avec Misia Sert (au centre)

Coco Chanel (à g.) sur la plage avec Misia Sert (au centre)

Portrait de Madame Natanson par Renoir (1904, National Gallery)

Portrait de Madame Natanson par Renoir (1904, National Gallery)

De son amie Misia Sert (née Marie-Sophie Godebska en 1872), Gabrielle Chanel disait : « Il y a tout dans la femme, et il y a toutes les femmes dans Misia. » Cette musicienne et artiste donne son nom au 15 et dernier opus en date de la collection de parfums Les Exclusifs de Chanel. Quelle sacrée personnalité que Misia ! Epouse de Thadée Natanson (le co-fondateur de la Revue Blanche) en premières noces, elle convole ensuite avec le riche homme d’affaire Alfred Edwards (fondateur du journal Le Matin) et une 3e fois avec le peintre José-Maria Sert.
Elle fut sans doute la première it girl au sens où elle inspira nombre d’artistes et de grands hommes de son époque, Mallarmé, Proust, Satie, Colette, Picasso, Cocteau, Serge Lifar. Elle a posé pour les grands peintres : Toulouse-Lautrec, Bonnard, Odilon Redon, Vuillard et Renoir (voir portrait, ci-dessous) et s’est liée d’amitié avec Paul Morand, Diaghilev, Stravinski, Ravel, Poulenc… et sa chère Coco Chanel.
ParfumExclusif_Misia_ChanelC’est donc toute une époque et une esthétique qui infusent ce jus merveilleux qu’est Misia. J’ai ressenti un coup de coeur immédiat pour ses notes poudrées de violette enrobées de rose et d’iris terreux, le tout soutenu par un fond de tonka et de benjoin du Laos. Cette merveilleuse composition est signée Olivier Polge, le nouveau nez maison. Il a pris la suite de son père, Jacques, qui fut le maître-parfumeur attitré de Chanel de 1978 à 2013.
« Mon inspiration pour ce parfum n’était pas Misia elle-même en tant que personne, mais le tournant qu’elle représente dans la vie de Gabrielle Chanel”, confie Olivier Polge. “A travers ce parfum j’ai voulu illustrer l’atmosphère des ballets russes et l’odeur de fards de l’époque. »

Misia Sert avec manchon, turban et aigrette

Misia Sert avec manchon, turban et aigrette

Il suffit de le humer pour que l’on convoque en pensée l’image d’un poudrier glissé dans une pochette du soir, de celles que l’on emmène pour sortir à l’opéra ou au ballet…
Misia n’a rien perdu de sa modernité et de claivoyance, elle qui avait soufflé à Gabrielle l’idée de créer une « Eau Chanel », deux ans avant la création du fameux N°5…
Misia, collection Les Exclusifs de Chanel, 133 € (75 ml) ou 255 € (200 ml), disponible dès le 6 mars

dans les boutiques Chanel et chez Haute Parfumerie Place Vendôme (Wevelgem), www.chanel.com

Misia de profil avec une aigrette, Jean Cocteau (1917)

Misia de profil avec une aigrette, Jean Cocteau (1917)

 

Tagué :, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Ode à Misia à bioutibox.be.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :