La citation

11 février 2017 § Poster un commentaire

tenderisthenight_penguin« Non, je ne suis pas compliquée. Je suis simplement un mélange de tas de gens simples différents les uns des autres. » (Francis Scott Fitzferald, Tendre est la nuit -1934)
« You know, you’re a little complicated after all. »
« Oh no, » she assured him hastily. « No, I’m not really – I’m just a – I’m just a whole lot of different simple people. »

Le livre horizontal

12 mai 2011 § Poster un commentaire

… à moins qu’il ne soit vertical. En tout cas, son format totalement inédit m’a immédiatement plu, comme la sélection de titres pour l’instant disponible – courte mais judicieuse et forcément appelée à s’élargir.
Je veux parler des mini-livres des éditions Point 2, à peine plus grands qu’une carte bancaire et qui se lisent en soulevant les pages façon bloc-notes. Un concept inventé par un imprimeur et éditeur néerlandais, Jongbloed. Du sang neuf, en effet.
Ces charmants ouvrages imprimés sur papier bible trouvent (vraiment) place dans une poche et sont si légers (123 grammes en moyenne) qu’on peut les lire d’une seule main (on ne ricane pas dans les rangs!). Oui, pouvoir tenir son livre d’une main s’avère bien pratique quand on doit se cramponner à la rampe du métro ou, le soir, tâcher de garder son équilibre dans un train IR archi-bondé.
Parmi la vingtaine de titres disponibles pour le moment, j’ai choisi Mort à la Fenice de Donna Leon, la première enquête vénitienne du commissaire Brunetti. Mais le restant du catalogue est aussi alléchant: Desproges, Jonathan Safran Foer, Proust (Du côté de chez Swann), La Route de Cormack McCarthy, Le Poète de Michael Connelly, Krishnamurati (Le Sens du bonheur), Tout est sous contrôle de Hugh Laurie (eh oui, le Dr House écrit aussi!)… A venir: Les Chutes de Joyce Carol Oates, Poussières d’étoiles de Hubert Reeves…
Ce sera aussi le compagnon idéal de nos vacances! www.editionspoint2.com

Anthology of a decade

24 février 2011 § Poster un commentaire

C’est une somme, c’est une brique, c’est une anthologie en photo des récentes années 2000 vues par l’objectif rock d’Hedi Slimane. Anthology Of A Decade sort le 1er mars et réjouit à plus d’un titre. L’ouvrage peut être décomposé en dix thèmes que l’artiste publie en ce moment même sur le site du mensuel Vogue – www.vogue.fr – des Skull Series au California Diary, des Berlin Years aux Guitar Series. Photos courtesy of Almine Rech Gallery Paris/Brussels.


La panthère de Cartier

29 janvier 2011 § 1 commentaire

Jeanne Toussaint par Paul César Helleu. Elle arbore le chapeau "noix de coco" de Coco Chanel

Du chic, de la séduction, une volonté dure comme le platine, de l’audace, du talent et un style unique. Jeanne Toussaint avait tout cela. Belge née en Flandre à la fin du XIXe siècle, elle fuit son pays à 16 ans et connaîtra un destin incroyable, maîtresse de Louis Cartier, puis nommée à la tête de cette prestigieuse maison.
Je me suis lancée avec bonheur dans la lecture de « La Panthère », de Stéphanie des Horts. Ecrit à la première personne, ce roman/portrait biographique nous fait revivre une destinée émouvante et palpitante. L’occasion d’une plongée dans le monde de la haute joaillerie de l’entre-deux-guerres – Cartier et ses bestiaires fabuleux -, où l’on croise quelques figures inoubliables, de Proust à Scott et Zelda Fitzgerald, de Cocteau à Coco Chanel, de Barbara Hutton à Cécile Sorel… un autre bestiaire, animé celui-là ! Quelques coquilles et approximations à déplorer , hélas (Francine Weismuller ou au lieu de Weisweiller, par ex.) On voyage, on rêve et on s’emballe néanmoins au fil de ces 297 pages, avec notre héroïne, dont la princesse Bibesco disait qu’elle « parfumait les diamants ».
(Editions J C Lattès, 2010)

Whoopie pies !

25 janvier 2011 § 3 Commentaires

Les whoopies version Harrod's

Ils ressemblent à des macarons et en ont la forme mais ce ne sont pas des macarons. Le whoopie – le nom met dejà bonne humeur – est une pâtisserie américaine d’origine amish (Pennsylvanie) constituée de deux cookies assemblés par une farce plus ou moins dense. Celle-ci peut varier du plus raisonnable – confiture, gelée de groseilles ou de mûres, crème fraîche allégée – au plus délectable – mascarpone, ganache au chocolat, glaçage… Youpie, en somme !

Voici la recette, vraiment impecc, donnée par Nathalie Bruart dans l’émission « Sans chichis » (à voir du lundi au vendredi à 17 h sur La Deux):

Pour 20 whoopies: fouettez 100 g de beurre mou avec 125 g de sucre, jusqu’à ce que le mélange blanchisse puis ajoutez 1 œuf entier, 250 g de farine, 1 c à c de levure chimique, ½ c à c de bicarbonate de sodium, 2 pincées de sel, 1 c à c de vanille en poudre, 10 cl de lait et 1 c à s de crème fraîche. Dressez la pâte en petits tas sur une feuille de papier cuisson et faites cuire, 10 à 15 mn, au four à 180°. Laissez refroidir sur une grille. Pour la version chocolat, ajoutez juste 2 c à s de cacao non sucré à la pâte.

le livre (e.a. sur http://www.amazon.com)

Indignez-vous!

11 janvier 2011 § Poster un commentaire

C’est le petit opus (30 pages, 3 €) qu’il faut lire en ce moment! A 93 ans, son auteur, Stéphane Hessel, Franco-Allemand figure de la résistance et rédacteur de la Déclaration universelle des droits de l’homme, secoue le cocotier et cela fait du bien.  Loin de n’inciter qu’à râler, son essai libertaire est un appel à l’action, au non-renoncement. Les objectifs: faire en sorte que notre planète aille mieux, qu’il y ait plus de justice sociale et que le monde de la finance retrouve un peu de droiture. Dans une interview au journal suisse Le Temps, ce grand modeste conclut: « Cela dit, je ne suis pas un prophète et je préférerais que l’on s’intéresse à des ouvrages plus sérieux ».

Près d'1 million d'ex. vendus (éd. Indigènes, coll. Ceux qui marchent contre le vent)

Une femme, un destin

27 décembre 2010 § Poster un commentaire

Avant de devenir l’impératrice de la beauté que l’on connaît, Helena Rubinstein fut une pionnière de la libération des femmes par les femmes. Une anticonformiste qui s’est créé un destin inouï, du quartier juif de Cracovie au New York socialite, en passant par l’Australie de la fin du XIXe . La passionnante biographie que lui consacre Michèle Fitoussi, « Helena Rubinstein, la femme qui inventa la beauté » retrace ce parcours ahurissant. L’occasion aussi de croiser au cours des 93 années de vie de la « grande petite dame » quelques talents du siècle passé – Paul Poiret, Coco Chanel, Colette, Louise de Vilmorin… et les artistes peintres du tout Paris. (Editions Grasset)

Où suis-je ?

Entrées taguées livres sur bioutibox.be.

%d blogueurs aiment cette page :